Formée dès son plus jeune âge à la musique, au théâtre et à la danse, Aurore débute sa formation professionnelle à 15 ans, au CRR d'Annecy avec Frank Berthier. Elle poursuit sa formation supérieure dans une école de cinéma à Lyon, puis est reçue au Studio Théâtre d'Asnières où elle est l'assistante de Jean Louis Martin Barbaz sur Grande Paix. Parallèlement, elle continue à étudier la danse contemporaine ainsi que la musique classique et jazz.


Depuis 2007, Aurore est artiste associée à la Compagnie du Balcon, compagnie de théâtre et de musique. Dans cette structure, elle co-met en scène Le Balcon de Jean Genet et elle conte La Reine des Neiges. Toujours en musique, elle lit les classiques : Colette, Oscar Wilde... et elle crée Le Banquet de Babel. Trois contes de différentes contrées ou Comment le monde, la mort et l'amour sont nés… ? 


Aurore travaille aussi avec d'autres compagnies de théâtre (104 bis, Vol de l'hirondelle…), avec des musiciens (Arke trio…), avec des chorégraphes et avec différents réalisateurs et photographes (Etienne Chatiliez, Pierre Gaffier, DeMarcus Reed...)


En 2011, elle a joué à Taiwan avec la compagnie L'eau dessus dessous dans la création de La Belle Dormeuse de Chia Jung Chang. Une pièce franco-chinoise programmée au printemps 2011 au Hwa Shan art center de Taipei.


En 2013, elle met en scène l’Âme de l’A de Philippe Martone, une production de la Compagnie du Balcon où elle réunit ses trois cordes, le théâtre, la danse et la musique.  L’année suivante, c’est la danse qui prend le pas avec le ballet des années 30 La Revue de Cuisine de Bohuslav Martinu. Sur le plateau: un septuor cordes, vents et percussions, une dizaine de danseurs et deux conteuses.


En 2016, Aurore revient vers un unviers plus contemporain en créant Kids de Fabrice Melquiot avec de jeunes comédiens de l’EMDT, pièce dont elle composera également la musique.


En 2017, elle a créé et interprété Sirène  au côté du talentueux saxophoniste Yohan Jacquier. Au plateau: conte, musique, lumières et imaginaire; une plongée dans les abysses à la recherche de l’âme humaine! Pendant l’été, elle eu également l’occasion d’entrer dans un nouvel univers en travaillant au côté de l’actrice colombienne Tatiana Barrero sur la performance expérimentale Just about us, présentée au Gibney Dance Agnès Varis Performing Arts Center de New York. A la saison suivante, elle retourve son univers et monte avec délice deux pièces consacrées aux embûches de l’enfance et de l’adolescence: Mon frère, Ma princesse de Catherine Zambon et Les enfants de Médée de Suzan Ozen et Per Lysander.

 Page d’accueilPage_daccueil.html
Dossier de PresseBio_files/6.%20dossier%20presse%20aurore%20stanek%2017.pdf
CVBio_files/2018%20CV%20Aurore%20STANEK%20_%20.pdf